#Shake15 Coups de coeur

Standard

Vous n’avez pas pu manquer l’information : Shake 15 a été un énorme succès !
Il aura suffi d’une deuxième édition pour positionner Shake comme LE nouveau rendez-vous incontournable du commerce connecté, autant en France qu’à l’international.

Les 1200 participants qui ont eu la chance d’assister aux plénières et ateliers ont « appris plein de choses » (il n’y a pas que Mistema qui le dit) et sont tous repartis avec des informations précieuses, pertinentes et utiles…. et surtout une vision claire de ce que devrait toujours être le commerce : centré sur le client tout simplement (« il faut le faire rêver » comme le note Mistema !).

Je ne me lancerai donc pas dans le débrief ou l’analyse complète car plusieurs se sont déjà prêté avec brio à l’exercice en fournissant toutes les informations idoines, parfois avec force détails ou exemples à l’appui.
Citons par exemple, l’excellent article du sponsor principal Oasis , celui de Camille Lemesle de Digimood, ou encore la synthèse de Wizishop ou celle de Stéphane de l’inKubateur ou l’omni-connexion d’Alexandre Durain de So Buzz ainsi que l‘article de Pullseo.
Pour un petit récapitulatif, voir aussi cette liste (non exhaustive) de ce qui a été produit au sujet de Shake.

J’en profite pour remercier et signaler à nouveau l’excellent travail de toute l’équipe d’organisation : Hervé Bourdon, Jacques Froissant, Antoine Guyon, Laura Mabille, Annie Lichter, notre VIP des VIP Marie-Laure… et tous les autres (avec ou sans tee-shirt) ! Mention particulière de Nathalie pour « Les petits jeunes qui t’indiquaient les salles et tous les bénévoles ».

chiffres

Chifffres Shake 15

J’ai choisi un autre angle pour cet article :  en demandant à plusieurs membres de la Social Media Team quels furent leurs coups de coeur (et ce mot est primordial ici) et moments forts. Car, comme l’an dernier, j’ai eu la chance de faire partie de la folle équipe de ces « projecteurs » de l’événement via twitter que sont Caroline, Stéphanie, Nathalie, Delphine, Roi du E-commerce et Mistema… entre autres ….

Je vous présente donc une sorte de best of des coups de coeurs et moments forts d’une partie de la Social Media Team…. sans aucune exhaustivité, bien sûr !

Je ne reviendrai pas à nouveau (car là, tout le monde l’a déjà mentionné à maintes reprises) sur la chance énorme d’avoir à disposition cette vue de Marseille absolument splendide dont on en se lassera jamais ! Quoique …

 

Un moment fort : la première fois qu’on est entré dans l’auditorium

Nathalie avait raison, ce fut un grand moment !
Il faut dire que cet auditorium est absolument magnifique et impressionnant. Et comme il était rempli, on avait la sensation quasiment physique qu’on allait rentrer dans un espace temps riche en émotions et enseignements !

Et les débats ont commencé très fort puisque de suite, le ton était donné en abordant cette fameuse « ubérisation » si largement évoquée en ce moment.
Juste après, François Momboisse de la FEVAD nous a communiqué les derniers chiffres officiels du e-commerce.
A noter d’ailleurs, que ce fut quasiment le seul moment où la notion du chiffres fut pregnante, comme pour mieux poser et contextualiser les débats. Par la suite, c’est surtout le côté humain qui a prévalu… et pour une fois, on n’a pas eu cette overdose parfois quasi-obsessionnelle du fameux ROI …. et ça, ça fait du bien !

Ensuite, la sensation de participer à un événement unique s’est renforcée puisque Cyril Zimmermann a fait sa présentation sur l’utilisateur mutant et les comportements du navinaute …. déguisé en spermatozoïde géant (référence au fameux film de Woody Allen « tout ce que vous avez toujours voulu savoir… »). Ce fut, bien évidemment, un gros coup de coeur de l’équipe, notamment de Roi du e-commerce.

 

Coups de coeurs pour les intervenants !

Là, je me joins à mes camarades pour tirer mon chapeau à l’énorme travail qui a été fait pour l’organisation de l’événement et tout particulièrement des plénières. L’équipe d’organisation, et notamment Annie Abela Lichtner a plus que réussi le challenge car les intervenants étaient tous de très haut vol et meilleurs les uns que les autres.

Petit hommage au passage de Mistema à la mission d’animateur / intervieweur : « Être intervieweur, c’est un vrai job et Hervé Bourdon est bon à cet exercice ».

On ne reviendra pas sur la prestation de Manuel Diaz qui fait déjà partie des moments culte à marquer d’une pierre blanche. Notamment pour son approche et infographie sur l’expérience client. N’est-ce pas Stéphanie Roi du E-commerce et Caroline ?

Mais nous avons aussi participé à une plénière passionnante sur l’entreprenariat. Avec notamment le témoignage de Stéphanie Delestre qui nous a parlé sans langue de bois et en toute simplicité de son parcours et des « embûches que rencontre tout entrepreneur au début de son entreprise ». Il est clair que ça résonne pour beaucoup d’entre nous.

Ou sur les moyens de paiement (et pourtant ce n’était pas gagné vu le sujet !). On a appris plein de choses sur les Bitcoin et le NFC, notamment. A ce sujet, je vous conseille le très bon article et le Storify d’un des intervenants, Pierre Metivier.

 

Coups de coeur pour les ateliers et les exposants !

Les ateliers animés par les exposants ont connu un franc succès et comme l’année dernière, je me suis retrouvée à chaque fois devant des choix définitivement cornéliens (car choisir c’est sacrifier, on le sait).
Parfois d’ailleurs, j’ai laissé les circonstances choisir pour moi car « certains étaient tellement pleins qu’on n’a même pas pu rentrer » (n’est-ce pas, Nathalie?) !

Parmi ceux pris d’assaut, Stéphanie (et elle n’était pas la seule) a particulièrement aimé celui sur le black web de Didier Sampaolo :  » l’histoire des premiers hackers, les méandres du darknet ou comment accéder au côté obscur du web ».
Particulièrement apprécié également celui sur « comment se faire aimer de Google » de François Goube ou celui de So Buzz sur l’omni-canal, tout comme celui de Florent Hernandez de Sociallymap sur l’automation.
Heureusement, on connait un peu Florent et il nous a donné la possibilité de télécharger sa présentation en ligne !

Ou encore celui sur le référencement avec Laurent Bourrelly (enfin si, j’ai pu accéder à celui-là mais en m’asseyant par terre !) l’occasion de préciser à nouveau que « le SEO c’est sexy » (n’est-ce pas Mistema and Roi du e-commerce ! ).  » En dehors du fait que c’est des potes, ils ont donné des infos utiles et de bon sens » témoigne Roi du e-commerce.

Il y avait aussi l’inratable atelier de Sebastien Grégoire sur les outils pour entrepreneurs, ou celui sur la logistique avec Web et Solutions, ou encore celui sur la Frenchtech « avec 3 représentants de villes différentes (Bordeaux, Lyon et Marseiile) pour débattre et comparer leur organisation et les moyens mis à leur disposition » (spécial coup de coeur de Stéphanie) ….
Bref, avec pas moins de 50 ateliers au total, il y avait largement de quoi débattre !

Il faut dire que les infos étaient partout finalement. Autant dans l’auditorium et les ateliers qu’auprès des 80 exposants dont Nathalie signale le côté vraiment très sympathique. Avec une mention spéciale pour la maison du GSM, Web Solutions, Sociallymap, So Buzz et Digimood.

 

Temps forts : défilé Kaporal, apero du lundi soir et remise des Marius

Assurément, les trois points d’orgue qu’il ne fallait surtout pas manquer furent le défilé Kaporal, l’apéro FrenchTech et la remise des prix des Marius (pour terminer tout en beauté et en émotion).

defile_kaporal

Défilé Kaporal

marius

Remise des Marius

vue

« L’apéro le soir avec cette superbe vue » (Nathalie et toute la team)

 

Coup de coeur : l’humain au centre !

Le commerce ce ne sont pas que des chiffres ! Ha bon ?
Oui, si c’est une vraie évidence pour beaucoup, il reste tellement rafraîchissant et utile de le rapeller et de l’entendre pour d’autres (les obsédés du ROI par exemple).

Comme le dit si bien Delphine : « Le « H » de SHAKE c’est l’Humain !
Outils, solutions, data, objets connectés, paiement sans contact, réseaux sociaux, mobile first, SEO, entrepreunariat,… toutes les thématiques abordées convergeaient vers la base. L’Humain.  Relation client, expérience utilisateur, omniconsommateur… et apéros. Ouaip. La base. »

D’ailleurs, pour preuve que l’humain était vraiment au coeur de tout : rien qu’en prenant un café on a participé à l’opération des cafés suspendus en partenariat avec la Poste ! Ce sont ainsi plus de 2000 cafés suspendus qui ont été engrangés. Yesss !

Idem, de belles rencontres entre professionnels qui parfois « se suivent depuis longtemps sur les réseaux mais qui ne s’étaient pas encore vu #IRL »  il y a eu plein… et je vous ferai grace de ma nombreuse liste (ils et elles se reconnaîtront).

Des rencontres et du partage, c’est aussi un des points forts pour Caroline : « Shake c’est le travail bien fait, dans la convivialité et la bonne humeur. Rapprocher les gens, clients, partenaires… Shake, c’est comme l’e-commerce : une expérience unique. … le bonheur de découvrir de nouveaux procédés, de s’enrichir les uns les autres dans une ambiance unique, solidaire.. (…). Croire en l’avenir et réinventer un monde meilleur où les techno ne séparent pas mais rapprochent (…) on retourne à l’essentiel des relations humaines : traiter ses clients comme des amis ».

Heureusement, tout était prévu pour immortaliser ces moments de pure convivialité.

Par exemple, le combi de #Shakomaton

Avec un coup de coeur pour la vidéo de Rémi et Stéphane qu’on peut voir au coeur de cet article.

Les pola de Digimood les #pinstamood

La boîte à selfie avec Air France

Le cadre à selfie de la maison du gsm

Côté photos, il y a aussi les galeries des pros, notamment celle d’Altaide ou cellede Primasee sur Flickr.

Egalement, de nombreuses vidéos dont celle-ci qui rend si bien compte de l’ambiance (by Team Mauresque)

 

Un autre mot qui était d’ailleurs très présent, ‘c’est le mot team ! Que ce soit la Team Mauresque, la Team Social Media ou la Team Organisation comme celle des bénévoles … tout le monde faisait plus ou moins partie d’une team ! … Et pas seulement parce qu’ils voient tous la vie en rose à travers leurs lunettes !
Révélateur, non ?

L’ambiance était tellement sublissime que nous sommes tous repartis de Marseille galvanisés et reboostés à bloc. Donc, surveillez bien vos agendas pour être sûrs d’être là l’année prochaine !
Et comme on ne nous arrête plus : Stay Tuned car il va y avoir des after bientôt…

#Shake15 ça va secouer !

Standard

« Peuchere, mais il se passe quoi au Palais du Pharo le 29 et 30 juin ?  
On ne parle que de ça dans la Canebière ! Shake par ci Shake par là !
Le commerce connecté qu’ils disent… C’est pas ça qui va me vendre mes sardines, tiens !
Il parait que c’est international en plus !
…. Sûrement, puisqu’il y’aura même des Parisiens ! »

Je ne suis pas encore sous le soleil de Marseille mais voilà un peu comment j’imagine (façon Pagnol ou Plus Belle la Vie, chacun ses références) les disucussions depuis quelques jours dans le Panier ou sur les terrasses du vieux Port.

Shake

Il faut dire que Shake a de quoi intriguer !

Shake se présente comme « l’événement international du e-commerce » et oui, on y retrouve des partenaires très pointus (parfois encore plus que leur accent !)

Oui il y a le haut du panier du web et des intervenants, avec notamment notre Secrétaire d’Etat préférée, Axelle Lemaire.

Oui il y a un programme de folie qui donne l’occasion rêvée de faire en deux jours un reset complet de tout ce que l’on sait en e-commerce, commerce connecté, marketing et parcours client.

Oui et reoui, il y a un concours de startups unique au monde : les Marius !

Du Palais du Pharo, un a une vue imprenable sur Marseille

Du Palais du Pharo, on a une vue imprenable sur Marseille

Mais surtout, ill y a quelque chose de diffrérent, d’assez atypique qu’on ne retrouve nulle part ailleurs : une ambiance et un ton absolument uniques.

Il faut dire que Shake ressemble à ses organisateurs !

Shake est littéralement porté par toute une équipe de passionnés qui donnent le la (et une note plus cool, pro et sympa, cherchez pas, y’a pas !),

La particularité et la force de Hervé, Jacques, Annie, Morgane, Antoine and co : avoir compris que sérieux ne rime pas forcément avec austérité, qu’on peut être très professionnels, créatifs et organisés mais dans la bonne humeur et une ambiance décontractée, que les messages passent beaucoup mieux s’ils sont délivrés sur un ton sympa et parfois un peu décalé.

Bref, on y apprend en riant. On y discute en s’amusant (et en bronzant avec une vue imprenable sur le port et le Mucem en prime). On y teste de nouvelles idées et applis en souriant et on repart de là boostés et prêts à « manger » la Terre entière. Un vrai coaching du bonheur pour ‘intra et entrepreneurs ! Ou la mise en application des principes du marketing émotionnel…

Il faut dire que Shake va pulser les TT !

Et ça marche ! Tant et si bien que l’événement réussit aussi à fédérer et impliquer plusieurs bloggueurs / twittos et autres touristes du web. Leur mission, (et ils l’ont acceptée) : devenir chacun un Shake media pour que tout le monde puisse en profiter. Et il faut croire que je fais partie de ces agités du web car j’ai resigné (enfin on a surtout prévu de se prendre un apéro tous ensemble façon « c’est nous la team »). D’ailleurs, si ça vous dit de nous rejoindre, n’hésitez pas : plus on est de fous… plus on tweete !

Palais du Pharo

Palais du Pharo

Shake non seulement est en train de devenir LE hub pour le commerce connecté mais aussi un rendez-vous incontournable du début de l’été.
Alors, viendez avec nous shaker vos cerveaux et vos idées !

Et pour ceux qui n’ont pas encore leur billet, c’est par ici

Et pour les autres, tous ceux qui ne pourront pas se déplacer, une seule alternative : suivre les Live Tweet de la Shake Social Media Team et du compte @ShakeEvent avec le hastag #Shake15
Notamment, (et sorry d’avance pour ceux que je n’aurais pas cités) ceux de Delphine, Nathalie, Caroline, Stéphanie, Antoire, Marie-JoséGuillaume ou de notre fameux Roi du E-commerce (hé oui, nous on sait qui c’est).
Une seule ligne éditoriale : la passion ! Une seule consigne : se laisser guider par le plaisir de transmettre … et rester soi-même !

Shake your e-commerce
Plus de 80 intervenants
29 et 30 juin
Palais du Pharo – 58 bd Charles Livon – 13007 Marseille

WEB2BUSINESS the place to meet : le 20 janvier aux Folies Bergère

Standard

Vous faites quoi le 20 janvier ?
Depuis plusieurs semaines, ma journée est réservée pour les keynotes du #Web2B2015

Web2B2015

Voici le programme : http://www.web2business.fr/main/programme/

Et pour ceux qui n’ont pas encore réservé, il reste quelques dernières places :
cliquez ici  et utilisez le code promo  » AMI »

A mardi !

web2b

 

 

Data et nouveaux métiers : salon #DataJob2014

Standard

La gestion des data suppose la mise en place de nouveaux métiers : data scientist, data analyst, chief data officer…
Autant de profils qui, faute de candidats en nombre suffisant, deviennent rapidement de véritables perles rares et un créneau intéressant à envisager.

datajob2

Le 20 Novembre, avait lieu la deuxième édition de DataJob, le salon des métiers de la data organisé par Quantmetry, cabinet de conseil spécialisé en Big Data :
Plus de 1000 participants : une vingtaine d’exposants, startups et spécialistes de la data chez les grands comptes, mais aussi 800  étudiants en quête de leur futur employeur !

Voici une synthèse des tables rondes et conférences auxquelles j’ai assistées.

Salon #Datajob2014 retour en tweets et en images

henri_verdiergilles_babinet

Notamment, des interventions passionnantes et remarquées de Henri Verdier et Gilles Babinet.

 

 

 

Alexandre Durain, entrepreneur récidiviste et idéaliste

Standard

Alexandre DurainUne fois n’est pas coutume, je vais vous présenter un entrepreneur que je ne connais pas depuis longtemps. Mais l’épreuve du temps est elle vraiment toujours nécessaire pour apprécier quelqu’un ?

En fait, j’ai rencontré Alexandre au salon T2M en juin dernier. Il y avait un stand, était plutôt occupé et moi, comme souvent, je courais de conférences en ateliers et de présentations en keynotes. Pourtant, en seulement deux jours, nous avons trouvé de nombreuses occasions d’échanger (on ne dira jamais assez les avantages d’avoir un stand en angle face aux espaces de conférences) … mais aussi de rire.

Et c’est surtout quand nous nous sommes retrouvés pour le « Shake your E-Commerce« , organisé à Marseille par Hervé Bourdon, que j’en ai enfin appris un peu plus sur son entreprise So Buzz et les solutions qu’elle propose.
Alexandre est l’archétype de l’entrepreneur toujours positif, voire philosophe. De ces développeurs de projets qu’on croise toujours avec le même plaisir. Car ils ont toujours, accrochés et rivés en eux, le sourire sur le visage et la volonté de toujours avancer. Un vrai concentré d’optimisme pour un serial entrepreneur qui ne s’arrête jamais. Heureusement qu’il a trouvé un peu de temps pour répondre à mes questions ;)

 

Peux tu te présenter rapidement en mode #SlashGen

Co-fondateur de So-Buzz avec 2 de mes anciens élèves … m’ayant recruté pour ce projet/

Utopiste, croyant qu’on peut encore changer le monde/

Formé au CJD (Centre des Jeunes Dirigeants). Cela m’a permis de mettre en adéquation mes valeurs avec mes projets d’entreprises (voir www.cjd.net et surtout http://www.dirigeonsautrement.cjd.net/ et http://gps.cjd.net/ pour ceux qui veulent pratiquer)/

Dinosaure du Web qui s’est lancé en 1997 avec la création d’un Cyber Café/

Entrepreneur récidiviste avec déjà 7 projets d’entreprises et presque autant d’associations à mon actif/

 

Quel est ton principal moteur ?

Mon principal moteur c’est le bonheur et le partage du bonheur.

J’aime lancer des projets dans un esprit de bienveillance et de transparence qui permettent à chacun de s’épanouir et ainsi participer au bien être général de notre société.

 

Quelle est ton activité la plus importante ?

So-Buzz est bien entendu mon activité principale.  Ma mission : accompagner le développement de notre Startup qui est passée de 60 k€ à 500 k€ de CA en 3 ans, qui comptait 2 fondateurs et demi (c’est moi le demi) en 2012 et qui à ce jour a 8 salariés.

Autant dire que mon activité principale s’articule entre commercial, formation interne, recrutement, financement, gestion, et on recommence… L’entreprise fonctionne en mode Startup depuis le début et cela colle bien à nos objectifs et à nos clients.

So-Buzz est en fait le partenaire Social Media des agences, des community managers et des marques. Nous réalisons des jeux et des applications pour Facebook, Twitter et les sites Web. Pour animer les pages et les profils et ainsi multiplier la visibilité des publications et l’engagement des communautés. Nos clients sont souvent complètement « autonomes » et s’inscrivent directement sur notre plateforme pour personnaliser et déployer leurs applications. Mais nous pouvons aussi les accompagner et développer pour eux et avec eux des applications sur mesure selon leurs besoins.

A ce jour So-Buzz travaille avec des Community Managers indépendants mais aussi avec Orange, Air France, Hyundai ou Babel et Havas…

Pour illustrer tout ça quelques exemples parlent mieux que de grands discours :

Vous pouvez découvrir toutes nos applis standard sur notre site  http://www.so-buzz.fr/applications . Mais le mieux est peut-être encore de tester directement ! Nous proposons à tous d’essayer notre plateforme gratuitement pendant 15 jours  http://new.so-buzz.com/#/

 

Logo_So-Buzz

 

Quels sont tes projets en cours ?

Je ne peux pas tout dévoiler car nous avons quelques belles surprises qui sortent dans les jours/semaines qui viennent et des projets assez importants pour l’année prochaine. #Teasing !

En revanche, je peux vous parler de notre installation à Paris au 55 rue la Boétie dans le Village de l’Innovation mis en place par le Crédit Agricole. Et aussi du recrutement de différents profils techniques et chefs de projets qui est en cours.

Pour le reste, je vais garder le suspens…désolé ;)

 

Tu as toute latitude pour nous parler d’un sujet qui te tient à cœur

Ce qui me tient le plus à cœur c’est de militer pour l’optimisme et la création de valeurs dans ce monde où 90% de l’information n’est que peur du présent et de l’avenir.

On dit parfois « Ils l’ont fait parce qu’ils ne savaient pas que c’était impossible » et personnellement j’y crois très fort, car je l’ai fait souvent.

Il ne s’agit pas de se jeter contre un mur pour se tuer. Il faut se jeter en douceur une première fois pour se rendre compte qu’il faut améliorer soit l’objectif, soit les moyens, soit les deux. Par contre il faut absolument tester ce mur parce que ce n’est pas en restant assis à y penser qu’on risque de le faire bouger, de le traverser ou de contourner ce mur.

Xavier Dolan, le réalisateur de Mommy, résume bien ce que je pense : tout est possible. Il suffit de vivre ses rêves et de travailler assez pour y arriver. Voir son discours http://www.canalplus.fr/c-cinema/c-festival-de-cannes/pid6996-ceremonies-cannes-2014.html?vid=1076433

Pour moi, nous avons le devoir d’inventer une nouvelle société chaque jour car on ne peut pas cacher que nous avons atteint de nombreuses limites en terme de gouvernance, d’environnement ou de religions…

J’invite donc toutes celles et ceux qui doutent encore de leurs projets à les tester car c’est ainsi qu’on progresse, qu’on devient heureux et qu’on fait avancer le monde.

 

Sur le Web 

https://www.linkedin.com/in/adurain

https://twitter.com/AlexDurain

http://www.so-buzz.fr/ mais surtout http://www.so-buzz.fr/blog

https://twitter.com/So_Buzz

https://www.facebook.com/SoBuzzOfficiel

https://plus.google.com/+so-buzz

https://www.linkedin.com/company/so-buzz

Marie-Amélie Frere, entrepreneure du web engagée

Standard
MAFrere_1

Marie-Amélie Frère – Crédit Photo : Olivier Ezratty

J’ai l’impression de connaître Marie-Amélie depuis toujours ! Et, pour être honnête, pour une fois, je ne me rappelle plus quand précisément nous nous sommes rencontrées mais c’était il y a plus de deux ans.
Entre les Girlz In Web, les SlashGen et toutes les conférences où nous nous croisons régulièrement, nous n’arrêtons pas de multiplier les occasions d’échanger. A chaque fois, presque comme si nous poursuivions une conversation entamée la veille.
Soif d’apprendre et de créer, engagement, intérêt très fort pour le numérique et pour tous ceux (et surtout toutes celles !) qui le font… et depuis quelques mois, envie d’entreprendre, nous avons beaucoup en commun.
Mais Marie-Amélie a cette particularité : une détermination et une conviction à toutes épreuves. Un trait de caractère fort qui fait d’elle une jeune femme moteur, de ces personnalités « locomotives » qu’on a tout de suite envie de suivre.
Aussi, quand elle s’est lancée dans l’aventure de Linotte, c’est bien sûr avec conviction et passion.
Mais c’est elle qui en parle le mieux !


Présente toi rapidement en mode #SlashGen

Entrepreneure (depuis 1 an – Linotte est mon projet depuis Janvier) /

GirlzInWeb (membre de l’asso depuis 4 ans et demi, j’ai fait à peu près tout : organisation d’événements, rédaction en chef, secrétariat général, et maintenant je suis co-présidente) /

Networkeuse (j’adore mon secteur d’activité. Le numérique est peuplé de gens majoritairement sympas qui aiment se rencontrer, autant en profiter, non ?) /

Market-Com (c’est ce que je fais principalement en ce moment) /

Social Media (entre GIW et Linotte : il y a beaucoup de choses à partager) /

Agile (les meilleures méthodes de travail du monde ! j’ai été Product Owner, méthode Scrum et j’ai monté ma boite en Lean Startup : l’itération, y a que ça de vrai !) /

SlashGen : parce que choisir, c’est renoncer, et renoncer, c’est pas cool /

Littéraire : mon parcours universitaire est aux antipodes de ce que je fais actuellement, mais c’est ça qui est sympa avec le numérique ! /

TechLover : je n’aime pas trop le terme geek qu’on voit trop à toutes les sauces. Mais je suis en permanence fascinée par les choses formidables qu’on peut faire avec un clavier et quelques lignes de code. Le résultat est franchement bluffant, non ? /

Lyonnaise : et fière de l’être ! /

A Paris : pour encore pas mal de temps ;)


Quel est ton principal moteur ?

J’ai besoin d’aimer ce que je fais.

J’adore mon secteur d’activité, je ne me verrai pas bosser ailleurs.

Je fais tout pour développer mes connaissances dans le numérique. J’adore apprendre de nouvelles choses, et chance, mon secteur évoluant sans cesse, cela devient quasi obligatoire de se mettre à la page !


Quelle est ton activité la plus importante ?

Je suis en train de monter ma boite ! Linotte ;)


Quels sont tes projets en cours ?

Je suis la co-présidente de GirlzInWeb et il y a pas mal de beaux projets en cours et à venir.
Je m’occupe plus personnellement des masterclass « mind the gap » co-organisées avec Numa,et se déroulant à Numa. Elles sont financées par un programme de google for entrepreneurs qui s’appelle 40Forward. Ces masterclass ont vocation à expliquer des points précis sur des problématiques entrepreneuriales à un public d’entrepreneurs ou wannabe entrepreneurs mixtes. Mais les intervenants sont des femmes.

Mais, mon sujet du moment (et j’espère qu’il durera longtemps), c’est Linotte. ma société. Je l’ai cofondée avec Constantin Clauzel, mon associé, qui se trouve être un développeur de génie avec une vision produit qui déchire (je suis fan !).

A l’origine, et actuellement, Linotte n’est pas autre chose qu’un pense-bête géolocalisé qui vous permet de rentrer un nom de lieu que vous ne voulez pas oublier. Lorsque vous passerez à proximité, l’application enverra une notification sur votre téléphone pour vous rappeler cet endroit.

Mais cet été, on a eu une sorte de révélation : les adresses rentrées par chacun, c’est très bien, mais si seulement on pouvait avoir dans sa poche les adresses des magazines qu’on lit, des blogs qu’on suit, des personnes dont on aime l’avis, et d’une manière générale de tous les lieux qui font aussi notre vie quotidienne : les marchés, les kisoques, les stations velib’ etc.

PresentationLinotte-01

On a eu l’idée de créer des carnets d’adresse que, comme les playlists sur Spotify, vous pouvez créer, vous pouvez partager ou vous pouvez suivre. Ces carnets peuvent être mis à jour par leurs auteurs, et vivent, exactement comme une liste de musique.

On va lancer cette version dans les toutes prochaines semaines.

En attendant, Linotte est disponible gratuitement sur l’appstore, en deux langues et fonctionne dans le monde entier.

Et promis la version Android sera disponible également avant la fin de l’année !

 

Sur le Web 

fr.linkedin.com/in/marieameliefrere

http://twitter.com/mafrere

http://girlzinweb.com/author/marie-amlie/

http://facebook.com/getlinotte

http://twitter.com/getlinotte

Pour télécharger Linotte sur l’App store

Florent Hernandez, l’homme d’action du digital

Standard

Florent_HernandezJ’ai croisé Florent plusieurs fois lors de conférences ou de salons professionnels comme E-commerce ou Time to Marketing.

Mais ce passionné du web est toujours très sollicité et occupé. Et ce n’est qu’à Marseille, lors de Shake en juin dernier, que j’ai pu enfin prendre le temps d’en découvrir un peu plus sur son activité.

Florent est littéralement un entrepreneur dans l’âme.

J’ai d’ailleurs eu du mal à le faire parler un peu de lui car il ne se définit qu’en tant que créateur et dirigeant d’entreprise. Son agence Alhana et son tout nouveau « bébé » Sociallymap sont ses sujets de conversation favoris !
Sujets de conversation, ou plutôt sujets d’action en fait. Florent est de ceux qui préfèrent agir, innover, tester que de parler ! Bref un homme d’action investi à 100% dans son entreprise, tout en simplicité et qui préfère le terrain aux représentations. Son seul but : nous faciliter le digital !

Aussi, ne loupez pas l’occasion de le rencontrer au salon de la « Performance Digitale » le 6 novembre prochain à la Défense.


Peux tu te présenter rapidement ?

Je suis entrepreneur depuis 2010.

J’ai créé la société Alhena, spécialisée dans le digital, directement après mes études et une thèse sur « l’impact organisationnel des medias sociaux sur les entreprises ».

Je suis évidemment passionné par le web. C’est un secteur qui bouge tellement vite qu’on a pas le temps de s’ennuyer ! Mais je suis aussi un fan inconditionnel de Ben Harper que j’ai vu au moins 10 fois en concert. Je pratique le Tennis à mes heures perdues.


Quelle est ton activité la plus importante ?

Comme chacun le sait, un entrepreneur, en tout cas dans ses premières années, fait un peu tout. Cela fait maintenant 4 ans que ma société existe, et je peux dire que j’ai exercé les métiers suivants : Comptable / Marketeur / Responsable Communication / Commercial / Chef de projet / DRH / DSI / CEO / homme de ménage / Responsable achats…

Aujourd’hui, j’ai pu recruter et donc déléguer à des personnes meilleures que moi sur certaines tâches. Je suis maintenant plutôt centré sur le commercial et la gestion…

D’un point de vue « business », Alhena est une agence spécialisée dans le digital, nous accompagnons les TPE, PME ou grands comptes sur l’élaboration et la mise en place de stratégies digitales, de l’audit au développement, en passant par le social media et autres leviers du web marketing.

Nous réalisons beaucoup de sites internet au sein de l’agence. C’est encore une bonne partie de notre activité, la moitié je pense. L’autre moitié est constituée de prestations web marketing.

Au sein de cette structure, nous avons créé le logiciel Sociallymap, qui est un outil d’automation marketing. Mais je le compte à part car tout nouveau … et en très forte croissance !


Quel est ton principal moteur ?

Mon principal moteur est l’ambition, je pense.

Je mets beaucoup d’énergie dans le développement d’Alhena et de Sociallymap.

Je pense qu’avec ce dernier nous tenons vraiment un projet à forte valeur ajoutée et que nous pouvons accomplir un très beau parcours. Toute l’équipe croit dans ce projet, nous avons une cohésion forte, et une très bonne ambiance au sein de la structure.

Ajoutez à cela une équipe très compétente et une solution de qualité, je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas avoir de l’ambition ! Si ce projet explose comme nous le souhaitons, ce sera une réussite de groupe, et je fais tout pour que cela arrive.


Quels sont tes projets en cours ?

Le plus gros projet en cours est donc clairement Sociallymap. Nous croyons très fort en ce projet et mettons des ressources en conséquence.

Nous sommes en négociation avec quelques très grandes entreprises pour le déploiement de la solution, cela prend pas mal de temps mais est très excitant. Par ailleurs la version SAAS de l’outil marche très bien.

Ce projet concentre en ce moment, et pour encore quelques années j’espère, toutes nos attentions.

Sociallymap est un outil qui apporte beaucoup de valeur ajouté aux utilisateurs. Qui plus est, je pense que nous avons réussi le pari de rendre simple et ergonomique quelque chose de finalement assez compliqué. Les utilisateurs peuvent en quelques clics et de manière très visuelle, construire toute leur stratégie de présence sur les réseaux sociaux.

D’ailleurs, voici une vidéo très courte qui résume bien l’activité :

Et, pour être encore plus précis, voici ce que nous appelons un « mapping » sur Sociallymap. Une tâche à faible valeur ajoutée, comme la diffusion des contenus, est automatisée de manière qualitative avec Sociallymap, permettant ainsi de gagner du temps. On peut alors se concentrer sur des tâches plus importantes (création de contenu, conversation…) :
map

 

Sur le Web :

Mon blog perso : http://www.socialmkg.com

Mon Linkedin : http://fr.linkedin.com/in/florenthernandez/

Mon Twitter : http://twitter.com/Flo__Hernandez

Mon Facebook : http://www.facebook.com/hernandezflorent

Le site de l’agence : http://www.alhena-conseil.com

Le site de Sociallymap : http://www.sociallymap.com
Le Blog Sociallymap : http://blog.sociallymap.com