Archives Mensuelles: mars 2013

Lien

« Relaxons-nous ! Pouvoir lâcher prise ou faire un petit caprice dans sa vie est aujourd’hui considéré comme quelque chose de nécessaire par 81% de nos compatriotes. Pour plus d’une personne sur trois, c’est même indispensable (34%). Une enquête réalisée pour Caprice des Dieux par Ipsos. »

Un article de Raphaël Legrand publié le 18 mars sur le site influencia.net

http://www.influencia.net/fr/rubrique/blog-in/blog-in-daily,francais-veulent-lacher-prise,91,3322.html

Le lâcher prise est plébiscité : besoin de se mettre en mode pause ou en mode délire ? 

Journée de la Femme Digitale, la liberté au bout des doigts

Par défaut
#JFD

Journée Femme Digitale Paris – 8 mars 2013 – Photo Martine Le Jossec

La journée internationale de défense des droits des femmes du 8 mars a été célébrée un peu partout en France et notamment à Paris.

Ce jour-là, il y avait plusieurs évènements et certaines, à défaut de pouvoir faire des choix cornéliens, ont été contraintes de se lancer dans une journée marathon. J’en connais même quelques unes qui ont terminé sur les rotules, leurs stilettos à la main, après avoir écumé pas moins de trois évènements ce jour-là.

Pour ma part, j’ai notamment assisté à la première édition de la « Journée de la Femme Digitale » organisée par Catherine Barba et Delphine Remy-Boutang. Cette première édition, pour un coup d’essai fut un coup de maître puisque l’affluence a largement dépassé les espérances les plus folles des organisatrices (300 places pour 2000 demandes). Heureusement pour celles qui n’avaient pas reçu de confirmation d’invitation, qu’il y avait également la possibilité de suivre la journée en direct sur internet. A ce propos, le replay des interventions est également disponible !

Après une présentation de l’étude Orange-Terrafemina  « Comment le digital a-t-il changé nos vies ? », plusieurs intervenantes ont pris la parole. Certaines ont focusé sur le thème du numérique et du digital (ce sera l’objet d’un article ultérieur) mais ce sont surtout les interventions, toutes de très grande qualité, sur l’esprit d’entreprendre, d’innover et d’oser qui ont retenu toute mon attention. Elles ont mis en lumière plusieurs actrices du numérique, même si ce sont (petit clin d’oeil) les hommes qui ont finalement clôturé cette journée !

Internet libère les femmes

Je ne ferai pas ici une présentation exhaustive de tout ce qui ressort de cette étude, mais je ne résiste pas au plaisir de vous communiquer quelques idées fortes.
Bonne nouvelle, même si ce n’est pas vraiment une surprise : internet est plébiscité par les femmes. Autant au niveau professionnel, pour des raisons évidentes de rapidité d’accès à l’information (tous les savoirs, tous les services), donc de gain de temps, qu’au niveau privé.
Le web est également un outil d’égalité entre les sexes qui permet aux femmes de réinventer leur existence.
Bien que parfois générateur de stress, internet est un formidable porte-voix, une source intarissable et illimitée de ressources, si simple à utiliser et si pratique pour le partage.

Le numérique comme potion magique

Le digital serait même devenu un turbo dans la vie de certaines femmes, une potion magique pour wonder women, un adjuvant pour leur carrière.
Avant d’attaquer la partie conseils, nous avons vécu de grands moments d’émotions et de leçons de vie numérique avec deux grands témoins.
Tout d’abord, Gabrielle Laine Peters, survivante de la disparition du World Trade Center le 11 septembre, a maintenu toute la salle en haleine avec le récit de son histoire. Et c’est surtout une vision toute particulière des réseaux sociaux qu’elle nous a livrée. Loin des futilités habituelles, ils peuvent parfois, jouer un rôle clef dans la résilience. En effet, les survivants d’une catastrophe, d’un attentat ou les personnes qui souffrent d’une maladie les utilisent pour construire une communauté et peuvent ainsi échanger plus librement, loin des diktats des autorités et référents habituels.
Plus dans le registre du business, Catherine Lavene nous raconte son parcours de professionnelle du numérique. Notamment, comment elle a mené le projet de la digitalisation du New York Times, excusez du peu.

Oser, Innover, entreprendre

Plusieurs intervenantes pour parler d’innovation, de digital et d’entreprenariat. Certaines d’entre elles ont axé leur présentation sur l’esprit d’entreprendre (cf mon autre billet sur le sujet), les autres se sont plus concentrées sur le digital (j’y reviendrai dans d’autres articles ultérieurement). Il est intéressant de noter que cet esprit se retrouve autant auprès de celles qui se lancent pour créer leur société que de celles qui le cultivent au sein de l’entreprise, le fameux intraprenariat. Parmi les conseils-clefs, toujours manager ses équipes comme une start-up.

Les hommes aussi

Même si le 8 mars est dédié aux femmes, c’est un panel d’hommes qui a eu le dernier mot. Le moins qu’on puisse dire c’est que, même si ravis d’être là, ils n’ont pas manifesté un enthousiasme débordant envers le concept de cette journée. C’est un peu toujours le même souci en fait, les hommes, à quelques exceptions près, ne comprennent jamais vraiment les revendications des femmes. Mais tant qu’on entendra un d’entre eux dire « Le digital peut aussi convenir aux femmes », cette journée aura toute sa raison d’être.
Les femmes intervenantes pour cette journée étaient toutes plus brillantes les unes que les autres. L’égalité, ce sera aussi quand on nous accordera (enfin) le droit d’être juste « moyennes ».


Pour aller plus loin

– Site de l’évènement : www.lajourneedelafemmedigitale.fr
– LT sur twitter avec le #JFD 
– Scoop it dédié à l’évènement : www.scoop.it/t/journee-de-la-femme-digitale
Etude Terrafemina-Orange
Article de Marion Braizaz
Chaîne Youtube #JFD
Slides de la Journée
Revue de presse

Fondatrices :

– Catherine Barba @cathbarba
– Delphine Remy-Boutang @DelphineRB

Intervenantes :
– Marine Deffrennes, Directrice de la rédaction de Terrafemina
– Nathalie Andrieux, Directrice Générale Adjointe du Groupe La Poste en charge du Numérique
– Gabrielle Laine Peters
– Catherine Lavene, Directrice et Fondatrice de Artspace
– Virginie Fauvel, Directrice de la Business Unit, banque en ligne de BNP Paribas
– Gimena Diaz, Directrice Générale de Paypal France
– Florence Godino, Directrice du e-commerce chez April Group
– Stéphanie Hospital, Vice Présidente de la Division Audience et Publicité d’Orange
– Alexandra Mulliez, Dirigeante associée et Fondatrice de « Sauver le monde des hommes »
– Céline Lazorthes, Présidente et Fondatrice de leetchi.com
– Anne-Cécile Sarfati, Rédactrice en Chef Adjointe de Elle Active

Entreprenariat ou Intraprenariat, même combat

Par défaut

Le 8 mars, s’est tenue à Paris la première édition de la journée de la femme digitale. Une occasion pour les entrepreneuses et intrapreneuses du numérique de nous délivrer leur vision de l’entreprise et de son évolution.

Entreprendre – 8 mars 2013 – Martine Le Jossec

Parmi tous les sujets évoqués, les clefs pour réussir à entreprendre, autant pour créer une entreprise (ou un projet au sein de l’entreprise) que pour la développer. L’esprit d’entreprendre peut s’exprimer dans tous types de structures et n’est pas, contrairement à ce que beaucoup affirment, lié à un statut particulier. Un salarié peut ainsi faire preuve d’esprit d’entreprendre !

Voici quelques clefs pour réussir* :

Oser
– Faire quelque chose qui nous passionne et nous rende heureux.
A contrario, notre corps de ment jamais et si vous allez travailler la « boule au ventre » et l’estomac noué, cela veut probablement dire qu’il est temps d’envisager autre chose….
– Croire en soi et ne jamais renoncer.
La confiance en soi est hyper importante et nous devons tous trouver l’Obama qui est en nous : « Yes we can » !
– Penser que rien n’est impossible et prendre des risques.
– Garder la culture du changement, notamment en fuyant les « idea killers » et autres empêcheurs d’innover
– Oser sortir du rang, « think out of the box », rester créatif et garder une forme d’inconscience ou d’immaturité pour ne pas se fixer trop de limites, si trop s’auto censurer
– Ne pas avoir peur de l’échec , « Quand on n’a pas connu d’échec dans sa vie professionnelle, c’est qu’on n’a pas pris assez de risques »

Manager 
– Choisir une équipe de gens compétents qui se complètent et avec qui on a plaisir à travailler
– Bien structurer son équipe
– Il est fortement conseillé de toujours manager une équipe ou une entreprise comme une start-up
– Toujours faire preuve de leadership

Innover
– Définir une stratégie simple en se fixant peu d’objectifs à la fois (maximum 3)
– Partager la stratégie pour la faire comprendre à toute l’entreprise. Il faut que les collaborateurs à tous les niveaux comprennent les enjeux pour pouvoir se les approprier. Il faut créer de l’engagement.
– Délivrer régulièrement des résultats ou innovations visibles
– Ne pas hésiter à multiplier les tests
– Garder la culture du feedback et savoir écouter, ne pas hésiter à se remettre en question et à se challenger

Maitrîser
– Prendre soin de soi et savoir se ménager
– Conserver la parfaite maîtrise de son agenda, et ne pas hésiter à se faire aider
– Savoir définir ses priorités

Réseauter
– Trouver un mentor, un sponsor, quelqu’un qui a plus d’expérience et soit affranchi du conflit d’intérêts
– Rencontrer d’autres entrepreneurs et rester dans une logique de réseau
– Identifier les vrais leviers de décision et s’approprier leurs codes pour pouvoir mieux apprendre à les actionner

Se donner les moyens
– Tout faire pour avoir les budgets nécessaires et disposer de finances suffisantes
– Regarder à l’international : ne pas hésiter à prospecter et à se lancer
– Faire appel à des experts

(*) Ces clefs sont le fruit d’une synthèse des interventions de plusieurs intervenantes de la première Journée de la Femme Digitale, synthèse que j’ai agrémentée de quelques réflexions toutes personnelles.
Merci d’avance pour vos commentaires et retours d’expérience !
Je remercie plus particulièrement :
– Marine Deffrennes, Directrice de la rédaction de Terrafemina
– Nathalie Andrieux, Directrice Générale Adjointe du Groupe La Poste en charge du Numérique
– Catherine Lavene, Directrice et Fondatrice de Artspace
– Virginie Fauvel, Directrice de la Business Unit, banque en ligne de BNP Paribas
– Gimena Diaz, Directrice Générale de Paypal France
– Alexandra Mulliez, Dirigeante associée et Fondatrice de « Sauver le monde des hommes »
– Céline Lazorthes, Présidente et Fondatrice de leetchi.com
– Anne-Cécile Sarfati, Rédactrice en Chef Adjointe de Elle Active