Archives Mensuelles: décembre 2013

[Visites] Musées insolites à découvrir à Paris

Par défaut

See on Scoop.itCommunication – Paris_Mode Pause

Découvrez notre sélection de musées insolites à Paris à ne pas rater.

Martine Le Jossec‘s insight:

Musée des arts forains, musée de la magie, musée du parfum, musée du vin ou musée des arts et métiers : quelques adresses de Paris Zig Zag @ParisZigZag

à découvrir pour sortir des sentiers battus

See on www.pariszigzag.fr

Publicités

[Solidarité] Offrez un café suspendu

Par défaut

See on Scoop.itCommunication – Paris_Mode Pause

Mais qu’est ce donc? L’idée est partie de Naples il y a quelques années… En fait tu peux commander et consommer ton café, et en payer 2. Mais pourquoi en payer 2 alors….? Tout simplement pour que le patron du café en offre, un à une personne démunie. C’est un acte de générosité et un café ça ne coute pas cher, et ça peut tellement réchauffer une personne et son coeur?.

Martine Le Jossec‘s insight:

Pour le moment, juste deux cafés sur Paris en plus des starbucks. J’espère que le mouvement va prendre de l’ampleur !
Article de Maud Mouret @Maroure

See on phenomenedemaud.com

[Expo] « I love Martine » au Musée en Herbe du 15 janvier au 2 mars 2014

Par défaut

See on Scoop.itCommunication – Paris_Mode Pause

Du mercredi 15 janvier au dimanche 02 mars 2014.
Remontez aux origines de l’un des plus grands phénomènes de la littérature jeunesse, Martine,
avec l’exposition I Love Martine.

Martine Le Jossec‘s insight:

Martine va avoir 60 ans !
Une exposition sera consacrée à ces fameux livres au Musée en Herbe – 21 rue Hérold dans le 1er arrondissement
Tarif 6€
Tous les jours de 10h à 19h : nocturne les jeudi jusqu’à 21h
01 40 67 97 66

Plus d’infos sur http://www.musee-en-herbe.com/

See on www.visitparisregion.com

[Miam] A Saint-Lazare, Eric Fréchon entre en gare

Par défaut

See on Scoop.itCommunication – Paris_Mode Pause

Un lieu convivial, une cuisine familiale, des prix abordables :
le restaurant que vient d’ouvrir le chef 3 étoiles au coeur de la gare Saint-Lazare a tout bon.
Arrêt buffet !

Martine Le Jossec‘s insight:

J’ai testé ce restaurant et la cuisine est tout simplement succulente. J’ai par exemple, pris une poitrine de porc grillée et sa choucroute de navets, puis un mille feuilles de gavottes à la crème vanille… Mes papilles s’émoustillent encore à ces souvenirs.
Un conseil : s’y prendre très en avance pour réserver, car 15 jours avant la date, les réservations sont déjà closes.
Si vous êtes à deux ou seul, vous aurez peut-être la chance d’avoir une place au comptoir le jour-même.

LAZARE
Parvis de la gare Saint-Lazare, rue intérieure, Paris VIIIe.
Tél. : 01 44 90 80 80.
lazare-paris.fr
Ouvert 7 jours sur 7 de 7 h 30 à minuit.
Petit déjeuner, 9 euros.
Plat du jour, 18 euros.
Menu du dimanche, 38 euros.

See more :  http://www.parismatch.com/Vivre/Gastronomie/Eric-Frechon-entre-en-gare-531459

See on www.parismatch.com

Marie-Beatrix Le Coz, la mise en thèse des médias sociaux

Par défaut

Marie-beatrix-lecoz11Je connais Marie-Beatrix grâce à Twitter ! Pendant des mois, nous nous sommes saluées presque tous les matins, donné des nouvelles, envoyé des photos et des articles … sans même savoir à quoi nous ressemblions vraiment, juste parce que nous partagions de nombreux centres d’intérêt et notre amour pour la Bretagne. C’est aussi ça la magie des réseaux sociaux.
Quand la rencontre a enfin eu lieu, ai-je besoin de vous le préciser, lors d’une IRL #SlashGen, c’est comme si nous nous étions quittées la veille.
Tout de suite en confiance, nous avons évoqué nos parcours et nos ambitions. Nos ressemblances mais aussi toutes ces différences qui font nos richesses.
Marie-Beatrix, forte d’un parcours très complet, est de ces personnes dont on sent tout de suite qu’elles sont d’un sérieux et d’une fiabilité à toutes épreuves. De ces personnes qui déploient les mêmes qualités dans le privé et le travail : un sens de la précision, une vision globale, une faculté à prendre du recul pour mieux élaborer une stratégie, de réelles qualités relationnelles, un sens de la diplomatie. Bref, une personne précieuse dans une équipe et avec qui on aimerait travailler.
Dans cette interview, elle nous en dit un peu plus sur ses domaines de compétences et ses passions et nous confie quel serait son projet professionnel idéal dans le digital.

Quel type de poste recherches tu ?
Un poste de responsable / chef de projet digital intégrant toutes les palettes du digital, de la prise de parole sur les réseaux sociaux au parcours client intégrant site web, mobile et tablettes. J’apprécie notamment la gestion de projets transverses, à la frontière entre l’IT et le business, en prenant soin de transcrire en termes IT les besoins business et ensuite de suivre les réalisations techniques afin de valider qu’elles correspondent aux attentes du client final… Cette gestion de projets transverses va du benchmark au suivi des KPIs, en passant par la définition du besoin et la déclinaison de sa mise en œuvre dans le respect du parcours client… et des objectifs business. Mon adage : « you can’t manage what you can’t measure ».

As tu un (ou plusieurs) secteur(s) de prédilection #OuPas ?
Banque / Finance (il y a encore beaucoup à faire et je commence à maîtriser le sujet), Services… j’ai clairement une spécialisation B2B, mais suis tout aussi efficace en B2C.

Quels sont les points forts de ton CV ?
Tout d’abord, une double formation : Marketing (Essec 2011) et Communication (Ircom 1996), qui m’apporte une vision globale des fonctions MarCom.
J’ai 15 ans d’expérience en marketing et communication dont 12 dans la définition et la mise en place de stratégies on-line incluant médias sociaux, création et gestion éditoriale et technique de sites web, supports mobiles. Cela me donne du savoir-faire en gestion de projets digitaux transverses.
Par exemple, en tant que chef de projet digital pour les relations investisseurs de BNP Paribas, j’étais au carrefour entre le business et les fonctions supports. J’ai travaillé en amont pour détecter les tendances et, à la croisée de toutes ces équipes, j’ai fédéré les ressources nécessaires au développement des projets choisis, dont certains étaient en mode « test&learn ». Ainsi, j’ai été confrontée aux toutes dernières nouveautés numériques, dans un univers exigeant. Cette expérience vient compléter mes expériences précédentes en matière de transformation digitale et de création de supports numériques répondant à des attentes clients et des objectifs business.
Autre point fort : la thèse réalisée sur les médias sociaux, véritable travail de fond réalisé pendant un an à l’Essec ; elle m’a valu les félicitations du jury en 2011. Elle est devenue un ouvrage de référence, puisqu’elle reste fortement consultée sur Slideshare (9500+ vues à ce jour). La connaissance technique de ces outils est un appui à la transformation digitale que connaissent la plupart des entreprises actuellement.

Quelle est la réalisation/réussite/moment juste dont tu es la plus fière dans ton parcours ?
J’y ai  un peu répondu plus haut. En complément, j’ai accompagné récemment une société de gestion pour la mise en place de sa stratégie de prise de parole sur les réseaux sociaux. Cela a été passionnant car l’entreprise (dont ses dirigeants) était vraiment demandeuse et… rdv dans quelques mois pour mesurer le succès (ou pas) des axes choisis.

As tu une autre passion/activité dans la vie dont tu pourrais nous parler pour nous aider à mieux te connaître ?
J’en ai deux : la voile et le théâtre… Que je ne pratique plus assez à mon goût. Mais on ne peut pas être partout !

Quelles plateformes, outils et médias utilises tu pour ta recherche d’emploi ?
Les plateformes dites sociales : LinkedIn, Frenchweb, Twitter
Les sites de recrutement des marques ou cabinets de chasseurs de tête…  Des sites en ligne comme Simply Hired.
Et, surtout, le réseau, car la plupart des postes intéressants ne sont pas visibles. Et c’est essentiellement par ce biais que j’ai fait mes plus belles rencontres professionnelles.

Qui as tu envie de recommander pour cette interview ?
Je recommande Hélène Lucien que j’ai rencontrée à l’Essec !

Question bonus : as tu quelque chose à nous dire en plus ? Une remarque, réflexion ?
Je participe actuellement à l’organisation de la 3e édition de Power Starter. Ce concours, organisé par l’association Cyberelles, est destiné à promouvoir des femmes issues des Quartiers* et/ou de la diversité ayant les talents et la créativité pour créer une entreprise dans l’univers du digital. Sous le parrainage du Ministère délégué chargé des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique et du Ministère du Droit des femmes, il est aussi soutenu par Orange, BNP Paribas et Respect Mag. Que chacun n’hésite pas à relayer l’info sur ses réseaux, les candidatures s’effectuent uniquement par le bouche à oreille et elles ne sont ouvertes que jusqu’au 31/12/13 seulement ! D’avance merci 🙂

Fiche signalétique :
– CV en ligne doyoubuzz : http://www.doyoubuzz.com/marie-beatrix-le-coz
– Profil LinkedIn : fr.linkedin.com/in/mblecoz/
– Blog : http://mariebeatrixlecoz.blogspot.fr/
– Twitter : @mbxl
– Thèse sur Slideshare : Médias sociaux, une révolution pour l’entreprise ?

#Root2Value à Paris le 16 décembre – Save the date !

Par défaut

Quand Anathalie Mukundwa et Damien Van Achter, deux passionnés, se rencontrent, ils échangent sur leurs passions ! Mais aussi, ils montent des projets ensemble.
Cette entrepreneure et ce journaliste belge ont beaucoup à partager et c’est pourquoi ils nous donnent rendez vous les 16 et 17 décembre pour un périple pas comme les autres entre la Belgique et la France, le #Root2Value, né de leur rencontre et de leurs réflexions.

Lab_Davanac#Root2Value, kesako ?

Pendant deux jours, ils vont entraîner avec eux une équipe d’entrepreneurs pour effectuer un circuit itinérant entre la Belgique et la France. Leur objectif : aller à la rencontre d’autres entrepreneurs à valeur ajoutée.

Pour numériser ce road movie et le diffuser en live, ils vont utiliser un véhicule-laboratoire totalement équipé et connecté (internet, radio, matériel d’enregistrement et de diffusion…) le Lab da.VAN.ac. Conçu par Damien Van Achter, alias Davanac (journaliste speaker au TEDx qui vient d’obtenir le Prix Boost-up des Industries créatives en Wallonie) ce van  bénéficie d’un équipement audiovisuel high tech qui a été financé par une opération de Crowdfunding.

Au programme : échanges d’expériences et de best practice, partages et travail collaboratif, création de valeur et outils numériques, rencontres, table ronde… le tout en direct live pendant les deux jours !

#Root2Value, à quoi ça sert ?

Le principal objectif de ce road movie : aller à la rencontre des entrepreneurs pour en savoir plus sur leur vie de créateurs de valeur. Mais aussi échanger, valoriser les pratiques et expériences de vie au quotidien, grâce notamment aux apports des technologies (internet et des médias sociaux, blogs, …).

– En privilégiant la vision “efficacité” (efficacité personnelle, technologique et financière).

– En mettant en lumière la nécessité d’être une sorte de “migrant” en mobilité et évolution constante. La notion “d’international” est très importante car actuellement, l’entrepreneur ne peut plus se contenter d’être juste ancré localement, “seul dans son coin” dans sa région, il doit aussi être “global” et migrant aussi bien dans l’espace que dans le temps et intellectuellement.

Les technologies, véritables outils du quotidien des entreprises, permettent de plus en plus ces migrations.
Vous trouverez plus de détails sur  #Root2Value dont le programme se finalise et se complète au quotidien,  sur le site d’Anathalie http://www.root2value.org/.

#Root2Value ça va où et ça fait quoi ?

Jour 1 : 16 décembre
(les heures indiquées sont indicatives pour le moment) :

– Tôt le matin : départ de  ACCORTise  Business & Technologie Work & Sleep Village dans la région de Namur en Belgique
– Au cours du trajet, rencontres et échanges, visites, photos,directs, … Cliquez ici pour en savoir plus !

Entre 19h et 19h30 : arrivée à Paris Place de la République où les voyageurs seront accueillis par les intervenants Français. La soirée se déroulera au sein du Café Monde et Médias appartenant au Groupe SOS. Les participants auront la possibilité de se restaurer et/ou de prendre une consommation (à noter : la plupart des produits de la carte sont bio et/ou issus du commerce équitable).
– Présentations et échanges (l’ordre des interventions est susceptible de changer, notre maître mot étant la flexibilité) à partir de 19h30 :

  • Présentation du projet par Anathalie Mukundwa et du van par Damien Van Achter 
  • Un membre du Groupe SOS/Café Monde et Médias nous en dit plus sur leurs objectifs et missions 
  • Martine Le Jossec, Catherine di Palma et Serge Tiar discuteront sur le thème : l’apport des groupes et des communautés sur les réseaux sociaux pour les entrepreneurs (exemples : TPE ile de France#SlashGen
  • Rencontre avec Marie-Amélie Frere : présentation de l’association Girlz In Web, réseau des professionnel-le-s du digital et des nouvelles technologies.

  • Aux alentours de 20h-20h30 : table ronde (1 heure environ avec questions du public) sur le thème
    “internet et médias sociaux : boosters ou freins pour l’entreprise créatrice de valeurs ?”.

Jour 2 : 17 décembre

– Rencontres et échanges sur Paris
– Retour vers 19h à ACCORTise  Business & Technolgie Work & Sleep Village pour une table ronde & WebRadio avec d’autres entrepreneurs qui se joindront à l’équipe pour le bouquet final.

Pour suivre les live sur Youtube le jour J, ce sera ici : http://www.youtube.com/channel/UCYv_HrykEdhmMJ6L8JEMNPQ

#Root2Value, c’est qui ?

Root2value_equipe_belge

Pour participer à la soirée #Root2Value à Paris, inscription obligatoire sur l’événement Facebook
ou me contacter par mail lejossec [dot] dupecher [at] gmail [dot] com.
Attention : le nombre de places est limité !

Elphège Kolingba, le marketing gameur

Par défaut

Elphege KolingbaJe connais Elphège depuis plusieurs années.
C’est un de nos contacts communs, Meryème Tricoire, qui avait eu la bonne idée de profiter du salon e-commerce pour organiser des rencontres IRL et ainsi optimiser nos présences aux différentes conférences. C’était les grands débuts des débats sur les promesses des mobiles (on ne les appelait pas encore smartphones) pour les réseaux sociaux et le e-commerce. On ne parlait pas du tout d’engagement mais uniquement du nombre de fans et de ROI, et on investissait surtout dans l’e-mailing !
J’avais alors découvert un jeune homme qui, bien qu’encore junior, avait vécu différentes expériences à l’international,  était déjà très aguerri quant aux notions du marketing, mais était surtout passionné par l’univers des jeux vidéos. A tel point qu’il n’a jamais hésité à parcourir le monde (Londres, Montréal, Lloret del Mar, Cologne) pour ne pas manquer un salon important ou assister à une conférence pour la sortie d’un nouveau jeu (MIGS – Montreal International Game Summit, E3, Eurogamer Expo, Gamescom…).
Dans cette interview, il nous parle surtout de sa passion pour tous les aspects du marketing (publicité, produit, image, merchandising…) mais aussi de la nécessité de s’adapter en permanence car les besoins et les fonctions évoluent sans cesse !

Quel type de poste recherches tu ?
Je recherche un poste dans le Marketing.
Mais c’est difficile de me cantonner à une seule fonction, même si j’ai plutôt un profil de chef de produit. Avec la croissance du numérique et du digital, les nouveaux enjeux budgétaires des entreprises, les métiers évoluent constamment et les secteurs d’’activités se fragmentent davantage. 
Le plus enrichissant dans cette recherche est de savoir se réinventer, se former tous les jours, et d’être flexible !
Pour ma part, je m’intéresse aux analyses de marché, à l’étude d’opportunités et à la création d’une identité visuelle pour une marque / produit.
La cerise sur le gâteau serait un poste qui me permettrait de participer à la réflexion sur des problématiques de positionnement, sur l’évolution d’un produit/service mais avec aussi des aspects opérationnels sur la recommandation de stratégie marketing & communication, pour dynamiser mon quotidien !
Enfin, qu’est-ce qui serait le plus passionnant et motivant dans mon activité ? Des interactions fréquentes avec des équipes variées en interne ou des partenaires externes.

As tu un (ou plusieurs) secteur(s) de prédilection #OuPas ? elphege2
Dans l’idéal, je souhaiterais continuer de m’épanouir professionnellement dans le secteur du divertissement (jeux, cinéma, musique, tv, sports, édition).
Néanmoins, je reste ouvert et j’ai également un attrait pour les secteurs des nouvelles technologies ou de l’agroalimentaire. Vu ma personnalité, je serai au meilleur de mes capacités en B to C.

Quels sont les points forts de ton CV ?
Même si j’ai encore un profil un peu « junior », j’ai déjà eu la chance de m’investir sur des projets « seniors » et acquis une belle expérience, aussi bien en agence que chez l’annonceur.
Ce qui m’a permis d’appréhender et de maîtriser très tôt des problématiques très variées : analyse des tendances d’un marché et recommandation sur le positionnement, conception d’un nouveau produit, gestion de budgets, veille e-réputation et gestion de crise pour des marques.
Avis aux friands de détails ou d’exemples de mes réalisations, des « gourmandises » marketing vous attendent sur  www.elphege-kolingba.com … avec des mises à jour à venir en janvier 2014 !

Quelle est la réalisation/réussite/moment juste dont tu es le plus fier dans ton parcours ?
Avoir participé activement au lancement d’un nouveau service, sur des marchés que je connais : jeu vidéo PC, console, TV & mobile.
En amont, durant la phase de conception, j’ai pu donner une orientation artistique et fonctionnelle au produit grâce à mes analyses de marché & de tendances. J’ai également défini les actions marketing de lancement et de post-lancement en travaillant en collaboration étroite avec des équipes variées (artistes, développeurs, chefs de projets, marketing, CRM, relations publiques etc.). J’ai beaucoup appris en peu de temps, et eu la chance de rencontrer des personnalités fortes et très compétentes qui ont été des sources d’inspiration pour mes projets : c’est l’une de mes plus belles fiertés !

Je pourrais également citer la réalisation de mon mémoire de fin d’études sur le #Marketing des Jeux vidéo – Problématique : « Quels sont les leviers à disposition des éditeurs de jeux vidéo pour la fidélisation des joueurs« , sur lequel j’ai pu faire participer & contribuer plus d’une soixantaine de personnes.
La recherche et la conception de cette analyse m’ont pris 6 mois, ajoutez à cela 3 mois pour les phases d’analyses et de traitement des informations pour en faire un excellent produit (noté : 17/20 avec les félicitations du jury).
Cette expérience m’a permis d’approcher plusieurs responsables marketing auprès des éditeurs de jeux vidéo (Microsoft, Capcom, Namco Bandai, Electronic Arts etc.) et des joueurs via une enquête quantitative sur Facebook, et qualitative au cours de rendez-vous.
Un exemplaire en édition collector à été envoyé à tous (mémoire complet, résultats des études, artworks de jeux ainsi qu’une synthèse des résultats, le tout enrobé dans un packaging attrayant) ; suivi d’un plan de promotion digne d’un lancement de jeu vidéo :
– Packaging de la version papier du mémoire, en édition premium
– Publication sur mon compte Facebook (audience de +700 personnes)
– Rencontre et remise d’une copie en main propre à une personnalité connue dans l’industrie du jeu vidéo : Stéphane Natkin. Professeur titulaire de la chaire Systèmes Multimédia au CNAM Paris, lors d’une conférence sur le jeu vidéo
Communiqué de presse sur l’afjv.com
– Partenariat sur un blog de jeu vidéo : hdgaming.fr
En définitive, cette expérience m’a permis  de faire le point sur l’évolution d’un genre de jeu vidéo en perte de personnalité sur les consoles de nouvelle génération ; et de me focaliser sur l’une des contraintes marketing qui en découle : la nécessaire fidélisation des joueurs fans ou intéressés.

As tu une autre passion/activité dans la vie dont tu pourrais nous parler pour nous aider à mieux te connaître ?
Pour l’instant, mes projets sont en cours de réflexion et maturité, mais j’aimerais vous donner quelques indices : regardez du côté de l’art, de l’écriture, de la conception et de la musique car ce sont des pistes que je vais explorer très prochainement !

Quelles plateformes, outils et médias utilises tu pour ta recherche d’emploi ?
J’aime bien varier mes outils et les utiliser de manière complémentaire ; aussi bien dans les médias (Médias Sociaux, Internet, plateformes de partage de vidéos comme Youtube ou Twitch, blogs, forums et espaces de commentaires en ligne), que dans les activités hors médias (événements communautaires, salons, tournois etc.).
Le relationnel reste néanmoins dans le cœur de ma stratégie, pour apprendre à connaître mon entourage et les éventuels besoins en ressources sur de nouveaux projets.
C’est un plan d’actions sur le long terme. « Tout vient à point à qui sait attendre ».

Qui as tu envie de recommander pour cette interview ?
Il y aurait plusieurs personnalités intéressantes à citer (rires), aussi bien des personnes dans mon entourage qui ont envie de changement, d’évolution que d’une reconversion. Je pourrais recommander Alexandros Moraitis ou Jean-Paul Koutsoyannis ou encore Florent Coné et Hervé Isamba.

Question bonus : as tu quelque chose à nous dire en plus ? Une remarque, réflexion ? 
La recherche d’un métier intéressant peut être longue, mais en activant les leviers à notre disposition il est toujours possible de trouver son bonheur. La réponse à mes attentes se trouve peut être à l’étranger !

Fiche signalétique :
– CV sur Doyoubuzz : www.elphege-kolingba.com
– Profil LinkedIn : ca.linkedin.com/in/elphegekolingba/
– Twitter : @elphege2013
– Scoop It :  Topic « Marketing & Brand Insights about Entertainment Properties » 
Profil SlideShare de Elphège Kolingba
Première étude de marché