Blandine Métayer, une femme au Top !

Par défaut

TOPComme demain, #8mars c’est la Journée des Droits des Femmes, nous parlons plus de la condition féminine ces jours-ci (jamais assez, il est toujours utile de faire quelques rappels !).
Il y a plusieurs façons de se battre pour que les choses changent : militantisme, conférences, manifestations, articles, débats… Et aujourd’hui, je tenais à vous présenter une femme qui a choisi une autre manière, bien plus artistique, pour s’exprimer à ce sujet : le théâtre !

J’ai en effet la chance de connaître Blandine Métayer (vous l’avez forcément déjà vue dans le « théâtre de Bouvard », au théâtre ou au cinéma), créatrice de « Célibattante » et de « Je suis Top ». Je l’ai rencontrée par l’intermédiaire du groupe #MarraineTwitter en 2012. Tout de suite, nous avons repeint le monde à nous deux. Et je peux vous dire qu’il y avait toutes les couleurs !
J’ai adoré la passion avec laquelle Blandine parle de « Je suis Top », de la manière dont elle a créé et écrit sa pièce (un véritable travail de sociologue-journaliste !). Bref, j’ai adoré cette femme.

Très vite, je suis allée voir son spectacle et j’ai été scotchée. Sur scène, elle brosse un tableau drôle et émouvant de l’évolution de la carrière d’une femme. Alors, forcément, on retrouve toutes un peu de notre parcours dans les mots de Blandine. Sans en avoir l’air, car c’est le plaisir du spectacle qui est là avant tout, elle nous pousse à réfléchir. Pourquoi juge t’on d’abord les femmes sur leur physique ? Que faire contre ce fameux plafond de verre ? Oui une femme ça sert à autre chose que de distribuer le café dans l’entreprise… Autant de petites graines qui poussent à la réflexion et qui sont semées par les dialogues ciselés par Blandine.
Et qu’on ne vienne pas nous dire que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ! Que celle qui n’a jamais appréhendé l’annonce de sa grossesse à son boss me jette son premier congé maternité !

Faites vite pour réserver car, sur Paris, il ne reste plus que deux dates pour voir « Je suis Top ! » au théâtre de l’Archipel : les 11 et 18 mars à 19h.

Pour présenter son spectacle, et vous donner encore plus l’envie de vous précipiter pour le voir, Blandine m’a fait l’honneur de répondre à quelques questions. Voici son interview :

Comment t’est venue l’idée de ce spectacle ?

Après  « Célibattante ! » mon premier seule en scène (2001/2003) qui traitait de la condition et de la vie des femmes célibataires, j’avais gardé l’idée d’en refaire un autre un jour mais toujours sur un sujet fort et qui puisse témoigner du vécu féminin des choses. Or il se trouve que depuis plus de 15 ans, j’interviens, Via la Société Changement de Décor, parallèlement à ma carrière, en Entreprise pour y écrire, monter et jouer des saynètes sur mesure, animer des ateliers et des formations. J’avais donc au fil des années observé beaucoup de choses et noué de nombreux contacts avec des femmes dans le monde de l’Entreprise. Ainsi en janvier 2010, j’ai eu une sorte de « révélation » ! Et si j’écrivais la vie d’une femme top manager parvenue au sommet de sa carrière ? Qu’a-t-elle traversé tant sur le plan privé que professionnel… Etc…

Comment as-tu procédé pour le construire ?

J’ai d’abord écrit toute l’histoire de ce personnage : Catherine Boissard et bâti toute la structure de la pièce, scène après scène et séquence après séquence. Ensuite j’ai pensé que ce que j’avais observé ne suffisait pas, qu’il fallait plus de matière, des témoignages récents, du vécu… J’ai donc appelé une dizaine de femmes que je connaissais bien dans différentes entreprises. Elles ont été aussitôt enthousiasmées par le projet et m’ont dit : « Enfin tu vas toutes nous représenter ! »… De fil en aiguille, elles m’ont présentée et recommandée auprès de copines à elles et au final j’ai interviewé une quarantaine de femmes (un panel allant de 25 à 60 ans avec un gros noyau 35/45 ans) à différents niveaux hiérarchiques : PDG, DG, Top managers, Middle management, managers, assistantes, stagiaires… Etc… Parallèlement j’ai travaillé sur le parcours professionnel du personnage avec Cécile Ferro (Sociologue au Laboratoire Georges Friedmann) et beaucoup échangé avec Brigitte Grésy (Auteure de « Petit traité contre le sexisme ordinaire »). J’ai aussi interviewé quelques hommes « éclairés » comme je me plais à les appeler !… Je me suis ensuite servi de toute cette matière récoltée pour enrichir ma structure et mon monologue…

Tu le joues encore pour deux représentations au théâtre de l’Archipel les 11 et 18 mars,
mais tu l’as aussi joué dans des circonstances exceptionnelles ou pour des entreprises

Oui j’ai joué la pièce 3 saisons et demie à Paris, du 20 septembre 2010 au 16 décembre 2013 au théâtre de Dix heures puis au théâtre de L’Archipel, au Festival d’Avignon 2013 et parallèlement joué plus de 200 galas privés dans Les Entreprises, les associations, les réseaux, les syndicats, les ministères… Etc… En 2014, je vais jouer en tournée dans une trentaine de villes de France (par exemple, demain soir, je joue à St Amand les Eaux). La pièce a reçu le prix Humour one man show SACD 2012 et depuis plus d’un an a reçu le soutien officiel du Ministère des Droits des Femmes…

Quelles sont les réactions du public qui t’ont le plus marquée ?
Beaucoup m’ont marquée… Tous les soirs, beaucoup de spectateurs m’attendent pour me raconter leur propre vécu… Et certains sont bouleversants… D’ailleurs j’ai enrichi la pièce au fil des ans par petites touches suite à certains témoignages de spectateurs et qui pouvaient illustrer des aspects qui n’étaient pas encore évoqués dans la pièce.

Pour résumer : La réaction des femmes est en général, le soulagement que soit exposé ainsi au grand jour ce qu’elles taisent bien souvent et néanmoins subissent et souffrent au quotidien… Et comme la pièce finit très bien elles sortent avec la pêche et pleines d’espoir !…
Celles des hommes sont de deux sortes : la première est souvent la surprise ou le déni : « Ça ne se passe plus comme ça maintenant ? Rassurez-nous ce sont de vieux témoignages ? »… Et la deuxième : l’émotion… Beaucoup d’hommes sortent bouleversés, les yeux rougis, touchés en plein cœur… Car la pièce oscille en permanence entre le rire et les larmes avec certes, des passages drôles, mais aussi certains autres, dramatiques…

Je sais que tu prépares un autre spectacle actuellement ? Peux-tu nous en dire plus ?

Oui, je prépare une autre pièce. Ça y est j’ai commencé !…
Mais comme c’est top secret, je ne peux que dire que ce sera la suite des aventures de Catherine Boissard, une sorte de deuxième opus où elle évoluera dans un autre milieu…

Fiche signalétique :
Pour tout savoir sur la carrière de Blandine : http://fr.wikipedia.org/wiki/Blandine_Metayer
Pour avoir des infos sur la pièce : http://www.jesuistop.fr/
Pour réserver : http://www.billetreduc.com/109137/evt.htm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s