Semaine 50 ou semaine – 2 avant la fin ?

Par défaut

Puisque c’est bientôt la fin du monde, il est grand temps pour moi de laisser un témoignage, aussi modeste fut il, de mon passage sur cette planète en phase finale.
Ce n’est pas que cela manquerait vraiment à quelqu’un – d’ailleurs, à qui ? puisqu’il n’y aura plus personne. Mais, j’en ai juste envie : on ne va pas se priver à J-5 de la fin du monde tout de même !
Ce qui est dommage – si si – c’est que je n’aurais même pas le temps de faire ma bio !  C’est un peu court, 5 jours pour raconter presque un demi-siècle !  Je vais donc me contenter d’une sélection des best de mon avant-dernière semaine, une semaine qui n’avait rien d’apocalyptique en plus. Ça chante, ça danse, c’est tout plein d’émotions et de fées.
Je vous préviens, je m’accorde le droit de vous dire tout ce que je veux, on n’a plus le temps de se priver, je vous dis !

lundi 10 décembre : Patriiiiiiiiiiick

Patrick Bruel @aufeminin_com

Patrick Bruel @aufeminin_com

Hop, dès le début de la semaine, lever dès potron-minet pour se faire belle – autant que faire se peut, y’a du boulot. Et oui, même si on se transforme en bonne fée pour réaliser LE rêve d’une amie, on n’a pas pour autant la baguette magique pour avoir le look d’une princesse en un claquement de doigts.
Point donc de baguette magique, mais d’autres bonnes fées du magazine en ligne aufeminin.com (poke Ségolène) pour que je puisse offrir cette rencontre de Patrick Bruel à ma belle Isabelle. Elle attendait ce moment depuis 28 ans !

Avant de continuer, je vois d’ici les esprits narquois, blasés, critiques, empêcheurs de liker en rond et autres tièdes en émotions pointer leur commentaire… et je leur réponds que oui, je sais, cela fait un peu  midinette. Mais, j’assume et à chacun son « Venise ». Et puis, on ne va pas se priver à une semaine de la fin du monde !
Et puis, il est très sympa, Patrick Bruel, très déterminé dans ses choix et un tantinet philosophe. Bref, aucune raison de bouder son plaisir. Je ne vais pas tout vous raconter, d’autres bloggueuses, comme Mamanwhatelse  BrevedeBrune ou Monblogdemaman l’ont déjà très bien fait avant moi. Je vous confierais juste que j’ai passé un top girly moment en découvrant tout simplement un homme de son temps, bien loin des clichés du star system. Et ce ne sont pas les membres de la rédaction d’aufeminin.com qui me contrediront !

– mardi 11 décembre : Adobe Symposium Digital Marketing 
Digital_marketingMême si c’est la fin du monde, je n’ai pas envie de mourir idiote, ni de laisser derrière moi ma digital passion. Donc, ce fut « Youp la boum » à la réception du SMS de la confirmation de mon inscription à ce Symposium. Je reviendrais peut-être plus tard – enfin il ne faut pas que je tarde trop, le temps presse – dans un autre article sur le contenu de cette manifestation.
Sachez déjà que j’en suis repartie des idées plein la tête… et des chocolats plein les bras !

Ne cherchez pas, ce n’est pas un oubli pour le mercredi. Private Leben, c’est tout😉

– jeudi 13 décembre : Dali’s day
Placée sous le signe de la culture à l’espagnole, entre art et opéra, cette journée fut my Dali’s Day❤

Salvador Dali, un génie

Salvador Dali, un génie

Décidément, l’équipe de aufeminin aura enchanté ma semaine côté masculin. Après Patrick, Salvador !
J’ai en effet eu la chance d’être invitée à visiter dans des conditions topissimes l’exposition du moment, la rétrospective Salvador Dali à Beaubourg.
Le moins qu’on puisse dire c’est que cet homme était un génie de la création, de ceux dont les idées sont tellement foisonnantes et déroutantes pour le citoyen lambda que la tentation est grande de les traiter juste de fous! Mais Dali était bien plus que ça pour ainsi réussir à transformer les questionnements torturés de son âme en oeuvres d’art. Naviguant avec aisance entre l’amour et la mort, il était de ces personnages truculents et « habités » que je regretterais toujours de ne pas avoir rencontrés ! Même si cette exposition ne reprend qu’une partie de son oeuvre, elle est à voir absolument. Je ne vous garantis pas de tout comprendre, mais vous aurez votre quota d’émotions et de questions !

Je vous l’avais dit que cette journée-là serait placée sous le soleil de l’Espagne – enfin il faut le dire vite, car on se gelait – et de la musique.
Le soir, une autre bonne fée, mon amie Nina, m’a fait découvrir le concept Viva l’Opéra proposé par les cinémas UGC.
En l’occurence, Carmen, l’opéra de Bizet, qui était joué le soir-même à l’Opéra Bastille, était filmé et diffusé en direct dans de nombreux cinémas. Une façon très intelligente – on voit en gros plans toutes les expressions des artistes, il y a des sous-titres et de nombreux bonus – pour s’initier ou s’adonner à la passion de l’art lyrique. Moi-même, j’avoue être quasiment néophyte en la matière. Pourtant, notamment grâce au film avec Julia Migenes , je connaissais déjà les chansons de Carmen – L’amour est enfant de bohème, Toréador prends garde à toi – et cet opéra est reconnu comme l’une des oeuvres les plus accessible et abordable, idéale pour la découverte de cet art. Le chef d’orchestre de la représentation, interviewé pour l’occasion, Philippe Jordan, est le premier à en convenir !
Au final, même si la mise en scène de Yves Beaunesne est plutôt controversée et Almodovardiesque, et même si sa Carmen a plus des faux airs de Marylin que la pétulante Julia de mes souvenirs, j’ai passé une soirée fabuleuse. J’étais littéralement transportée. Il faut dire que j’étais très bien accompagnée : en plus de mon « initiatrice bonne fée » Nina, il y avait mon amie Dali dont c’était l’anniversaire.

Ainsi fut donc my Dali’s Day😉

– vendredi 14 décembre : Bretonne qui rit …

Cela faisait déjà deux fois que je ratais la séance photo du LOL Project. Pourtant, vu mon naturel enjoué et souriant, j’étais le sujet idéal, non ?
Il était plus que temps, vu que tout va s’arrêter bientôt.
Vendredi 14 : la séance de la dernière chance, en quelque sorte.
Pour ceux qui ne connaissent pas, le LOL Project a pour but de réaliser des portraits de fous rires en offrant l’expérience du « lacher prise ». Cette aventure humaine se déploie depuis peu dans les hôpitaux, toujours avec le but affiché d’offrir une parenthèse de bonheur.
Pour ma part, j’avais enfin le rendez-vous attendu. Mais, autant je m’attendais à une séance de shooting non classique, autant je ne m’étais pas préparée pour de si belles rencontres. Merci à la LOL Team, David, Séverine et Toky !  Quelle belle surprise !  Encore un moment enchanté et hors du temps. Peut-être que j’ai trop ri finalement et qu’une forme d’ivresse m’est comme monté à la tête ? Pour les curieux, le résultat est déjà visible sur mon mur et dans ma présentation sur ce blog – Cliquez Martine !

Nolwenn, fée de l'Olympia

Nolwenn, fée de l’Olympia

Et pour finir cette semaine enchantée en beauté – et je vous fais grâce de plein de choses – c’est que je pense à vous épargner du scrolling, moi – mon dîner Réunionnais avec rhum arrangé du samedi ou la séance de photo délire du 12/12/12 à 12h12 … notamment – retour nostalgique dans l’âme de ma Bretagne. On fait toujours ça, un flashback, avant la fin, non ? Je ne pouvais pas manquer un des derniers soirs de la tournée « Bretonne » de Nolwenn Leroy. A l’Olympia qui plus est. Si on m’avait dit un jour que je chanterais « Les prisons de Nantes » dans cette salle mythique !
S’il reste encore des sceptiques sur cette page – je sais, l’article est un peu long, mais c’est peut-être mon dernier, donc je fais comme je veux ! – je vous l’affirme bien haut, sans chauvinisme aucun, Nolwenn a une voix sublime. J’en avais les larmes aux yeux, tellement les sons celtes et cette voix prenante réveillaient mon âme Bzh ! Je ne sais pas ce qu’a donné le dernier soir, mais j’imagine, qu’après plus de 100 dates, la mélancolie était au rendez-vous. Pour Nolwenn, un peu une fin avant la fin…
Elle a bien changé d’ailleurs la jeune fille timide de la StarAc ‘ . Nolwenn est devenue une bien jolie fée, pleine d’assurance et pétillante comme un magnum de champagne.

J’avais commencé ma semaine en faisant la fée mais c’est moi qui sera finalement envoûtée dans un tourbillon d’émotions !
Je vous le dis, faudrait faire des fins du monde plus souvent !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s