Martine fait une pause

Par défaut

Si vous êtes de ceux pour qui travailler équivaut à courir toute la sainte journée comme des fous et ne pas avoir une minute à soi.

Si vous ne pouvez vous empêcher de  sourire quand on vous parle des 35 heures (car c’est ce que vous faites quasiment en deux jours !) …

Si vous êtes sans cesse au bord du burn out, préparez-vous à pire encore !

Car le jour où, vous vous retrouverez à nouveau en mode « pause » dans votre carrière et qu’alors vous pensez enfin pouvoir souffler et avoir un peu plus de temps pour vous (ha, le mode « slow »…)….. Et bien non, loupé !

Vous n’imaginez même pas tout ce qu’il faut faire pour rebooster sa carrière et mériter sa carte du Pôle Emploi !

Déjà, il faut commencer par s’armer de patience car la toute première chose à accomplir est d’apprivoiser les méandres, lenteurs et incongruités du Pôle Emploi. Vous devez vous plonger dans un autre monde, parfois complètement Kafkaïen.

Force est de reconnaître que le demandeur d’emploi n’a bien souvent pas d’autre choix que d’utiliser le système confrontation-dressage-composition. Et cela peut vite, très vite, devenir extrêmement chronophage et vorace en énergie !

C’est bien simple, toute demande, échange, réponse ou information émanant de cet organisme demande la mise en place de nombreux parapluies et confirmations si on veut éviter les mauvaises surprises. Si le demandeur d’emploi n’a pas un minimum d’appétences pour la relance ni de bons pieds et une pugnacité à toute épreuve, il y aura fort à parier qu’il coure tout droit vers les retards de traitement de son dossier, le non paiement de ses allocations ou, pire encore, la radiation.

Aussi, je conseille d’apprendre rapidement ses numéros d’identifiant et de mot de passe car il faudra sans cesse les composer sur tous types de claviers ou les mentionner à plusieurs interlocuteurs d’affilée. … Je clos ce sujet pour le moment mais il y a fort à parier sur le fait que je revienne dans ces pages ultérieurement pour vous conter quelques-unes de mes mésaventures « pôleemploiesques ».

Une fois les formalités administratives incontournables réglées (jamais le mot « formalités » n’aura été si inapproprié), il faudra travailler ses outils de recherche d’emploi, son CV bien sûr, mais aussi tout ce qui touche à son e-réputation et au réseautage…. Là encore, je reviendrai après plus en détail sur le sujet.

Bref, c’est vraiment du boulot que de chercher du boulot !

Et, même si ce moment se déchire entre la fatalité et la chance , il faut profiter de cette occasion où tout peut changer ! Pour ma part,  j’ai décidé de vous faire partager mes réflexions et expériences. Bref, j’appuie sur « pause » !

Pourtant, il est loin de s’agir d’une véritable pause…. Pff, il n’est pas encore sorti l’album « Martine fait une pause ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s